Audur Ava Olafsdottir et ses roses à huit pétales

Publié le par Liliwenn

Rosa candidaJe retourne la carapace et je vois:

Le jeune Arnljótur va quitter la maison, son frère jumeau autiste, son vieux père ostogénaire, et les paysages crépusculaires de laves couvertes de lichens. Sa mère a eu un accident de voiture. Mourante dans le tas de ferraille, elle a trouvé la force de téléphoner aux siens et de donner quelques tranquilles recommandations à son fils qui aura écouté sans s'en rendre compte les dernières paroles d'une mère adorée. Un lien les unissait: le jardin et la serre où elle cultivait une variété rare de Rosa candida à huit pétales. C'est là qu'Arnljótur aura aimé Anna, une amie d'un ami, un petit bout de nuit, et l'aura mise innocemment enceinte.

En route pour une ancienne roseraie du continent, avec dans ses bagages deux ou trois boutures de Rosa candida, Arnljótur part sans le savoir à la rencontre d'Anna et de sa petite fille, là-bas, dans un autre éden, oublié du monde et gardé par un moine cinéphile.

Et j'en pense quoi?

Rosa candida a la lourde responsabilité d'inaugurer une petite nouveauté 2011 sur ce blog, le logo Coup de coeur. Il aura fallu être patient et attendre le mois de mars pour que je trouve le livre qui me donne envie de le mettre en place. Et voilà, c'est chose faite. 

logo coup de coeur

Rosa candida, c'est tout d'abord une histoire touchante, celle d'un jeune homme (au nom imprononçable je vous l'accorde) , un peu paumé, que la vie n'a pas épargné. C'est une quête de soi, un apprentissage de la vie. 

L'écriture fine d'Audur Ava Ólafsdóttir nous plonge dans une atmosphère empreinte de délicatesse et de tendresse, nous fait voyager dans un univers poétique. C'est simple mais loin d'être ennuyeux, c'est triste mais surtout tellement beau.

J'aime les romans qui ne se passent pas comme on le souhaiterait (même si on imagine bien ce qui va se passer, vous me suivez?), qui contrarient mon âme de midinette. J'aime ce roman et j'aime les éditions Zulma qui pourraient presque me donner envie de lire n'importe quoi.

Pour les curieux, Rosa candida faisait partie des cinq derniers romans en lice pour le prix fémina des romans étrangers 2010 au côté, notamment, de Sofi Oksanen qui a remporté le prix avec son roman Purge.

Audur Ava Ólafsdóttir sera présente à la 31ème édition du Salon du Livre qui aura lieu le week-end prochain (du 18 au 21 mars 2011).

Au passage, j'en profite pour partager avec vous un super plan. Cette année, l'entrée du Salon du Livre est gratuite pour tous les détenteurs de la carte des bibliothèques de la ville de Paris.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Littérature nordique

Commenter cet article

Anou 28/03/2011 14:52


Ah ! Ma maman l'a acheté, je pense le lire sous peu. Personnellement, je trouve les couvertures des livres des éditions Zulma magnifiques...


Liliwenn 03/04/2011 16:46



Complètement d'accord avec toi, rien que la couverture me ferait acheter les livres. Lis le vite, c'est vraiment un très beau livre.



Jostein 23/03/2011 17:35


Je l'ai trouvé à la bibliothèque et je vais enfin le lire


Liliwenn 26/03/2011 21:26



Un bouquin vraiment magique!



D. 14/03/2011 18:14


Ca ne doit pas être évident de lire un roman en étant incapable de prononcer le nom du héros, même mentalement ! :)
Ca a effectivement l'air d'être un très beau livre. Et merci pour l'info sur l'entrée au salon du livre, c'est vraiment un super bon plan !


Liliwenn 14/03/2011 18:58



Il suffit de lui trouver un petit diminutif comme ça, ça passe tout seul! Pour le salon du livre, vu le prix de l'entrée, c'est pas négligeable!



valou 14/03/2011 09:12


j'ai adoré de roman...j'ai d'ailleurs fait un billet dessus...je vais au salon du livre ce weekend, mais je zappe son passage au profit d'autre chose, car elle fait une dédicace dans ma ville
quelques jours plus tard!il y aura beaucoup moins de monde comme c'est dans une librairie...en tout cas je n'ai pas encore vu de commentaires négatifs sur ce roman, et si j'ai bien vu, elle a fini
2e pour le prix fémina du roman étranger!


Liliwenn 14/03/2011 19:00



J'ai vu qu'elle passait dans pas mal de librairies, notamment à L'attrape-coeur à Paris.