Avant de disparaître - Xabi Molia

Publié le par Liliwenn

Petite piqûre de rappel avec le dernier livre de Xabi Molia aux Editions du Seuil, Avant de disparaître, qui sort aujourd'hui en librairie. (Billet déjà paru le 9 juillet 2011).

logo-rentree-litteraire.jpg

Avant-de-disparaitre.jpg 

Présentation de l'éditeur:

Paris, dans quelques années. Antoine Kaplan est un médecin chargé de traquer les premiers signes d'une maladie qui transforme certains de ses concitoyens en êtres bestiaux et assoiffés de violence. L'épidémie gagne du terrain. Assiégés par les "infectés" et retranchés derrière des fortifications de fortune, les survivants affrontent au quotidien les conséquences du désastre: chaos, pénuries, soupçons.

Brusquement, la femme de Kaplan disparaît. Lancé à sa recherche, il dérive de plus en plus vers les zones clandestines de la citadelle.

A la fois roman noir visionnaire et magnifique récit d'un amour perdu, Avant de disparaître plonge le cteur au coeur d'une guerre civile dans la France d'aujourd'hui. Précise et singulière, l'écriture de Xabi Molia s'interroge sur ce qui nous fait hommes et sur la vie au temps des catastrophes.

Rentre-littraire-icono
Grâce à Libfly et au Furet du nord, j'ai la chance de vous présenter aujourd'hui Avant de disparaître de Xabi Molia. 



Et j'en pense quoi
?

Dans un paris futuriste (mais pas trop), un mal inconnu transforme ceux qui en sont atteints en abominables créatures sanguinaires. La maladie se répand comme une trainée de poudre et la guerre fait rage. Kaplan est médecin et a pour tâche de dénoncer ceux qu'on appelle les "infectés". Parallèlement, il cherche à comprendre pourquoi sa femme a disparu subitement.

Le sujet de ce roman aurait pu être passionnant, il l'est dans Walking dead et dans bon nombre de livres et de films traitant sensiblement des mêmes grandes questions. Mais cette impression de déjà-vu lasse... On attend d'un tel roman des personnages charismatiques, attachants ou encore répugnants alors qu'ici tout est tiède, on tourne les pages sans grand enthousiasme pour la suite. Le style de Xabi Molia est loin d'être désagréable, il n'en est pas pour autant captivant. Aucun sentiment n'est venu troubler ma lecture si ce n'est l'ennui. 


 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article