Butin de bibliothèque #1

Publié le par Liliwenn

J'avais délaissé depuis longtemps les bibliothèques car j'aime les livres qui sentent le neuf mais à force de trop bloguer, mon budget bouquins ne suivait plus.

Alors ce midi, après un petit cours de gym suédoise (moui, je suis une grande sportive, mouarff...), j'ai décidé d'aller faire un tour à la bibliothèque. Et je vous avoue que c'est une très bonne technique, l'odeur tout à fait agréable que je dégageais après une heure de sport intense m'a laissé un accès libre et privilégié aux différents rayons et notamment aux nouveautés (désolé les gens)!

Je suis donc rentrée à la maison avec "On ne boit pas les rats-kangourous" d'Estelle Nollet aux éditions Albin Michel dont j'avais entendu parler (en bien) sur le blog de Delphine.


9782226193971-j.jpg

Quatrième de couverture:

Un hameau perdu en plein désert. Deux boutiques, l'épicerie de Monsieur Den et le café de Dan où tous les soirs les paumés qui y végètent se retrouvent et éclusent au comptoir.

De ce pays, personne ne peut sortir. Willie, 25 ans, y est né et ne connait rien d'autre. Mais vient un jour où il se pose la question fatale de leur emprisonnement et rien ne sera plus comme avant.

Dans mon petit sac (en tissu, je suis écologique Madame... quand ça m'arrange), il y avait également "Mangue amère", le dernier Bulbul Sharma. Je l'ai repéré chez D'une berge à l'autre


9782809702002FS.gif

Quatrième de couverture:

Voici un savoureux festin d'histoires où la nourriture et celles qui la préparent jouent le premier rôle. Des femmes y marient arômes et épices pour nous livrer tour à tour des recettes de vie où s'épanche la brûlante violence des currys, s'attarde le parfum entêtant d'une rivale ou se distillent les ingrédients doux-amers de la vengeance. Autant de secrets, de souvenirs qui nous plongent au coeur de la famille indienne, d'un monde opulent et magique où les vivants parlementent avec les morts qui viennent habiter leurs rêves en des anecdotes tour à tour poignantes, drôles, macabres, inoubliables.

Bon, maintenant il faut s'y mettre, le prêt n'est que d'une semaine pour les nouveautés.

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article