Les Gouttes de Dieu de Tadashi Agi et Shu Okimoto

Publié le par Liliwenn

les-gouttes-de-dieu.jpg Je retourne le manga et je vois:

Fils d'un oenologue reconnu, Shizuku Kanzaki n'a aucun goût pour le vin. Malheureusement, son père décède et, alors qu'il pensait profiter tranquillement de son héritage, Shizuku découvre qu'il a un frère adoptif. Pire, le testament de son père les met au défi de découvrir douze grands crus ainsi que le meilleur de tous, Les Gouttes de Dieu. Voilà Shizuku lancé sur une enquête d'un nouveau genre au beau milieu des vins, des cépages et des saveurs...

Et j'en pense quoi:

L'idée de ce manga est franchement intéressante. Il change des thèmes fréquemment abordés dans bon nombre de manga et permet de découvrir le monde du vin et son étude (on peut donc dire que c'est éducatif). On retrouve tout de même les composantes essentielles du genre: deux personnages qui s'affrontent. Le premier, Shizuku Kanzaki, fils d'un grand oenologue, n'a jamais bu une goutte de vin et travaille pour une entreprise de fabrication de bières (c'est le gentil de notre histoire, un novice prêt à venir à la rescousse d'une pauvre âme en détresse). Le second, c'est le frère adoptif de notre héros (qui, au passage, apprend que ce frère existe lors de la lecture du testament de son père), sourire pervers et oeil plissé (ce sera donc le méchant à suivre). Nos deux jeunes hommes vont s'affronter dans une quête de douze vins extraordinaires et d'un treizième, celui-ci, divin... Ajoutons à cela une jolie jeune fille qui ne laissera probablement pas notre Shizuku insensible... Et voilà, dans les grandes lignes, notre intrigue. 

J'ai trouvé les dessins assez sympas, malheureusement, certains points de l'histoire sont parfois trop prévisibles, pour nous hein, pas pour notre héros qui lui, ne voit rien venir... Dommage! Mais  l'énigme des treize vins à trouver laisse présager un peu plus de suspense pour la suite de ses aventures. Et comme je constate qu'il cartonne dans les bacs alors qu'il en est déjà rendu au vingtième tome, j'imagine que Tadashi Agi et Shu Okimoto en ont encore sous la pédale (tiens ça faisait longtemps qu'on avait pas eu une petite expression de derrière les fagots)! Pour le moment, je passe à autre chose mais j'y reviendrai peut-être un peu plus tard.

Au passage, j'en profite pour vous dire que vous verrez sûrement pas mal d'articles BD, manga et jeunesse sur le blog au cours des mois à venir parce que ben c'est un petit peu mon boulot maintenant quand même! 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Manga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article