Sambre, chapitre I - Yslaire et Balac

Publié le par Liliwenn

SAMBRE.jpg Je retourne la BD et je vois:

Roquevaire, novembre 1847. Autour du cercueil d'Hugo, la deuxième génération des Sambre se déchire. Même mort la malédiction du patriarche plane au dessus de tous. Il y a Sarah, la grande fille qui veut achever la Guerre des Yeux, l'oeuvre de son père. Bernard, son jeune frère, qui rêve d'un ailleurs. Leur mère, veuve joyeuse qui flirte avec le cousin Guizot... Et puis il y a cette braconnière aux yeux rouges, qui rôde autour de la Bastide et du dernier fils... Entre Bernard et Julie la maudite, c'est le début d'une passion funeste. Rouge comme l'amour, noire comme la mort...





Et j'en pense quoi?

Quand j'ai vu les albums de Sambre pour la première fois, je me suis moquée, j'avoue. Rien que le nom me disait de fuir sans même regarder les dessins. Et aujourd'hui, je me suis approchée (en crabe et en regardant du coin de l'oeil) et me suis dit: hum, sympas ces dessins finalement... Les couleurs sont très belles, les illustrations en dégradé de rouge et de noir donnent un superbe rendu. Et cette histoire aux allures de Roméo et Juliette, de yeux noirs contre yeux rouges, suffit à ravir mon coeur de midinette. On s'aime, on se déchire, on s'entretue... Tout un programme! Ah, j'oubliais les filles plantureuses et les garçons musclés, il y en a pour tout le monde! Alors si vous aussi vous voulez découvrir les dessins flamboyants et l'histoire romanesque de Bernard le bourgeois (bon là, ça casse le truc...) et de Julie la braconnière, foncez sur la série Sambre, moi j'enchaîne!


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article