Un week-end à Angoulême

Publié le par Liliwenn

Habituellement, le dernier week-end de janvier je traîne à Angoulême. Ce n'était pas le cas cette année mais ce n'est pas pour ça qu'on ne doit pas en parler! Il est donc temps de faire un petit point sur le festival de la BD 2011 et son palmarès.

Grand gagnant de cette édition avec le fauve d'or, prix du meilleur album 2011, Manuele Fior avec Cinq mille kilomètres par seconde aux éditions Atrabile.

cinq-mille-kilometres-par-seconde.jpgL'histoire d'amour entre Piero et Lucia se présente comme le portrait à l'aquarelle de la génération des trentenaires actuels. L'amour, idéalisé par l'éloignement, trompé par l'illusion de moyens de communication de plus en plus rapides, se transforme, s'épuise, et révèle alors la cruauté de son visage.











Fauve d'Angoulême, prix spécial du jury, Asterios Polyp de David Mazzucchelli aux éditions Casterman (celui-ci a déjà rejoint nos étagères suite à l'anniversaire de Ramon).

Asterios-Polyp.jpgLe parcours d'un intellectuel en crise morale et personnelle dans l'Amérique d'aujourd'hui. Truffé de références esthétiques, historiques, philosophiques, David Mazzucchelli livre un roman graphique d'une foisonnante richesse formelle et narrative célébré comme un chef d'oeuvre par des médias américains unanimes.










Fauve d'Angoulême, prix intergénérations, le manga Pluto (qui m'attend depuis quelques semaines dans la PAL) de Naoki Urasawa aux éditions Kana.

pluto.jpgQui assassine un à un les plus puissants robots de la planète, et pourquoi? Aussi inspiré qu'il l'était dans Monster, Naoki Urasawa revisite de manière très personnelle le mythe d'Astroboy, l'une des plus célèbres créations d'Osamu Tezuka. A la fois hommage et thriller, une création majeure du manga d'aujourd'hui.











En bref, les autres prix:

- Fauve Fnac-Sncf, prix du public, Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh aux éditions Glénat

- Fauve d'Angoulême, prix de la série, Il était une fois en France de Fabien Nury et Sylvain Vallée aux éditions Glénat

- Fauve d'Angoulême, prix "regards sur le monde", Gaza 1956 de Joe Sacco aux éditions Futuropolis

- Fauve d'Angoulême, prix de l'audace, Les noceurs de Brecht Evens aux éditions Actes Sud BD

- Fauve d'Angoulême, prix révélation, La parenthèse d'Elodie Durand aux éditions Delcourt et Trop n'est pas assez d'Ulli Lust aux éditions Ca et Là

- Fauve d'Angoulême, prix du patrimoine, Bab-El-Mandeb d'Attilio Micheluzzi aux éditions Mosquito

- Fauve d'Angoulême, prix jeunesse, Les chronokids de Zep, Stan et Vince aux éditions Glénat

 

Et enfin... le grand prix de la ville d'Angoulême a été décerné à Art Spiegelman, connu notamment pour son formidable Maus, il sera donc notre président du jury en 2012!


Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article