Viol, une histoire d'amour de Joyce Carol Oates aux éditions Philippe Rey

Publié le par Liliwenn

Viol

Je retourne le livre et je vois:

Ils étaient cinq. Ivres, camés. L'ordinaire de leurs samedis soir, quoi... Peut-être encore plus excités ce samedi-là, au soir du 4 juillet, la fête nationale.Vers minuit, la belle Tina Maguire a eu le tort de couper court à travers le parc pour rentrer plus vite chez elle avec sa gamine Bethie, 12 ans. Ils l'ont laissée pour morte dans le hangar à bateaux. Une tournante comme on n'ose pas en imaginer. Une abomination à laquelle a assisté, réfugiée derrière un tas de vieux canoës, la petite fille. Qui a pu finalement se traîner jusqu'à la route pour appeler au secours, et a sauvé ainsi sa mère.

Sauvé? Pas des griffes des avocats de haut vol, ni de l'incompétence des procureurs, ni des propos de certaines bonnes âmes: elle l'a bien cherché... en fait elle l'a cherché tout court. Ca lui pendait au nez...

Elle risque désormais de mourir vraiment, Tina. Et Bethie ne peut que prier pour l'intervention miraculeuse d'un ange vengeur. Justement, il est là, dans l'ombre. Un flic épris de justice. Epris tout court. Le héros silencieux d'une histoire d'amour peu banale, racontée avec une éblouissante violence par une Joyce Carol Oates à son meilleur.

Et j'en pense quoi?

Mon premier Joyce Carol Oates. Après avoir entendu parler plus que positivement de l'auteur sur de nombreux blogs, j'ai foncé sur le rayon O de la bibliothèque. Et là, on peut dire que j'ai eu l'embarras du choix! C'est avec Viol, une histoire d'amour que je suis repartie.

Au cours des premières pages, j'ai douté. J'ai commencé à me dire que Joyce Carol Oates, ce n'était peut-être pas pour moi. J'ai buté sur la forme que prenait le récit, une grande partie du roman est construite comme si l'auteur s'adressait à la petite fille, Bethie. Et je ne sais pas pourquoi, mais ça me rendait la lecture un peu difficile, ça ne glissait pas tout seul. Tout ça pour dire qu'une vingtaine de pages plus tard, cette impression avait complètement disparu et les pages défilaient devant mes yeux.

On est choqué par cette histoire qui fout vraiment (nan, je n'ai pas peur de le dire!) les boules! Tina se fait violer par cinq hommes qui la laisse quasiment pour morte et tout ce que ses voisins trouvent à dire, c'est qu'elle l'a cherché. L'avocat des cinq violeurs n'hésite pas à achever la victime en échange de quelques milliers de dollars. Le pire dans cette histoire, c'est que dans la "vraie vie", ça se passe réellement comme ça. Généralement, quand une femme se fait violer, on insiste sur sa tenue vestimentaire, son attitude. Ecoeurant.

L'histoire de la petite fille Bethie est très touchante, victime elle aussi de l'agression, elle va utiliser ses dernières forces afin de sauver sa mère. Elle restera auprès d'elle, essayera de la maintenir en vie jour après jour. Quel avenir pour cette petite fille qui a perdu en quelques instants son innocence et sa mère?

Une belle découverte que ce roman de Joyce Carol Oates. Une histoire qui prend les tripes et des personnages dépeints avec beaucoup de réalisme. A suivre!

Au passage, avec ce livre, je mets ma toute petite pierre à l'édifice du challenge Joyce Carol Oates lancé par George.

oates-challenge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Delph 20/12/2010 14:02


Je n'ai encore jamais lu de Oates, je note celui-ci.


Liliwenn 21/12/2010 21:00



Notons, notons!



Sollyne 19/12/2010 12:45


Je ne connais pas du tout l'auteur, mais ton article donne envie de découvrir ses œuvres.


Liliwenn 21/12/2010 21:00



Merci Sollyne. J'espère que ça te plaira si tu te décides à le lire.



pom' 18/12/2010 08:26


j'ai bien aimé ce roman, son style est particulier, je lui repproche parfois des longueurs, celui ci n'en a pas, je te conseille "délicieuses pourritures"


Liliwenn 21/12/2010 20:59



Puisque vous insistez les filles! Je vais essayer de me dénicher Délicieuses Pourritures.



Marion 17/12/2010 21:38


Je vais bientôt tenter un livre de cet auteur grâce à Lyiah qui propose "Délicieuses Pourritures" en livre voyageur. Si je suis convaincue, je tenterais peut être celui-ci.


Liliwenn 21/12/2010 20:58



Délicieuses Pourritures me tente bien aussi!



Cécile 15/12/2010 22:19


J'ai très envie de découvrir cette auteure et ton billet donne envie. Mais là tout de suite, le thème ne me donne pas envie... Ceci dit je note aussi :)


Liliwenn 15/12/2010 23:51



Je comprends, c'est pas super sexy comme sujet! A noter pour plus tard alors...